• meurisseclara

Tour d'horizon sur la provenance des fleurs coupées en France

Dans cet article, tu trouveras tous les chiffres clés sur la provenance des fleurs en France et sur les coulisses de l'industrie de la fleur.



En France, 8 fleurs sur 10 proviennent de l'étranger.


- 4 fleurs sur 10 proviennent du Kenya, d'Ethiopie, de la Colombie et de l'Equateur. Les fleurs fraîches sont importées en avion car leur durée de vie est limitée. Elles transitent par la Hollande qui est le pôle européen de la fleur. Elles terminent leur voyage jusqu'en France en camion réfrigéré énergivore.


- 4 fleurs sur 10 proviennent de la production hollandaise. La majorité des fleurs hollandaises sont cultivées hors sol dans d'énormes serres chauffées, boostées par des lampes de croissance. C'est pour cette raison que certaines études montrent qu'une rose hollandaise a un bilan carbone plus important que les roses importées d'Afrique !


Il n'y a que donc 2 fleurs sur 10 qui sont cultivées en France! En effet, sur les 40 dernières années, 2 fermes horticoles sur 3 ont fermées face à la concurrence des autres pays.


Prenons l'exemple de la fleur la plus vendue en France, la rose :



Et maintenant, regardons de plus près la production hollandaise de rose :




Et la production kényane de rose :


Et pour finir, on te donne quelques informations sur les pesticides utilisés dans la production horticole. Il faut savoir que la fleur est très mal protégée par la législation, même au sein de l'UE. On utilise en moyenne 12 à 15 fois plus de pesticides par hectare pour une culture de fleurs que pour une culture alimentaire.


Les horticulteurs des pays d'Afrique et d'Amérique latine sont très peu protégés des pesticides et autres produits par manque d'équipements. Selon la revue Science et Vie, "plusieurs études ont démontré leur effet néfaste sur les voies respiratoires, les yeux et la peau des centaines de milliers d’employés qui traitent, arrosent et récoltent des fleurs dans les serres d’Équateur, de Colombie, du Kenya ou d’Éthiopie"


On retrouve le même problème chez les fleuristes : "Une étude conduite en Belgique auprès d’une vingtaine d’entre eux a décelé, sur leurs mains, la présence de certains pesticides à des doses supérieures au seuil acceptable d’exposition fixé par l’Union européenne pour ces substances."



Alors maintenant qu'est ce que je peux faire pour changer ce modèle désastreux pour l'homme et l'environnement ?


Privilégier la fleur française et de saison ! Pour cela, on t'invite à aller découvrir tous les acteurs de la fleur française sur le site du collectif : https://www.collectifdelafleurfrancaise.com/


Prends également le réflexe de demander chez le fleuriste l'origine des fleurs. Les fleuristes ont souvent une sélection de fleurs locales à te proposer et qu'ils sont heureux de mettre en avant !





4 vues0 commentaire